Malnutrition

 

Burkina-Faso

Plusieurs régions

Une action démarrée en 2001

L’insécurité alimentaire est bien réelle au Burkina Faso. Selon les enquêtes, on estime déjà à plus d’un million le nombre d’enfants de moins de 5 ans qui souffrent de malnutrition. La farine de Moringa présente des propriétés nutritives exceptionnelles permettant de lutter contre la malnutrition pour faire reculer ce fléau.
Enfants du Monde a développé une action de lutte contre la malnutrition, en créant des plantations de Moringa et formant la popultation à sa culture et sa récolte. Ainsi, les Burkinabé sont rapidement devenues auto-suffisants en matière de nutrition.
  • Description du projet :
    Le projet va consister, dans un premier temps et dans un village dépendant de Ouahigouya, à la sensibilisation des populations de ces villages par l’organisation de causeries ayant trait à la malnutrition, ses causes et conséquences pour les enfants et les moyens pour l’éviter. Sur le site de ce village sera ensuite organisé la production et la transformation de moringa qui contient des éléments nutritifs très importants.


    Cet arbre produit en effet des feuilles en abondance, véritable concentré de protéines, vitamines et minéraux.
    Les feuilles séchées et réduites en poudre se conservent et s’utilisent facilement. En en consommant 30 grammes par jour, un enfant satisfait l’intégralité de ses besoins quotidiens en vitamine A, 80% de ses besoins en calcium, 60% de ses besoins en fer et près de 40% de ses besoins en protéines.


    Il s’agira donc d’implanter dans un village une plantation de moringa.
    Les femmes de ce village, encadrées par Enfants du Monde, seront formées à la culture du moringa pour la production de feuilles. Dans ce village une maison de séchage sera construite et un puits creusé pour palier le manque d’eau destinée à l’arrosage des plants. Les femmes seront suivies dans toutes les étapes, du semi à la récolte, puis au séchage, au broyage, et enfin au conditionnement pour la consommation.
  • Expertise d’Enfants du Monde sur ce type de projet au Burkina Faso :
    Actuellement EDM à aménagé 24 parcelles de production de moringa dans 24 villages du Yatenga et 2 parcelles à Ouahigouya pour constituer un stock tampon. Les différents villages sont dotés chacun d’un puits pour l’arrosage des plants, de matériel de travail et d’une maison de séchage des feuilles.
    EDM suit et traite actuellement 2100 enfants (atteint de malnutrition) avec la poudre de moringa.

 

RAPPORT de MISSION OCTOBRE 2016

JANVIER 2017

Nouvelle mission. Nous nous préparons  à réaliser deux nouvelles plantations dans deux villages de brousse. Une troisième se fera pour remplacer celle de Lemnogo détruite par les termites.
En ce qui concerne la plantation du secteur 14 de Ouahigouya celle-ci n’est pas assez rentable et restera en l’état c’est à dire que nous ne ferons plus de frais sur ce terrain et nous laisserons pousser les arbres pour produire des graines. Ayant toujours besoin de feuilles pour faire de la poudre nous avons sous traité avec un jardinier qui nous permet d’avoir un stock tampon quand nous prenons des nouveaux villages.
Un nouveau projet est en cours de réalisation. Il s’agit d’une grande plantation de plus d’un hectare. Le terrain est trouvé près du barrage de Goinré à la sortie de Ouahigouya. Nous allons mettre tout en oeuvre pour planter avant la saison des pluies, fin juin.