Santé

 

Burkina-Faso

 

Une action démarrée en 2014

 Les principales pathologies rencontrées sont l’hydrocéphalie*, le spina bifida* et autres pathologies malformatives du système nerveux central (méningocèles, encéphalocèles et méningo-encéphalocèles*). Il est difficile de préciser l’incidence de ces pathologies en Afrique subsaharienne à cause du mauvais recensement et du manque d’information de la population sur le caractère soignable de ces pathologies. De ce fait les enfants sont souvent cachés, mis de côté et meurent très rapidement de ces maladies.
C’est pourquoi l’un des objectifs principaux de cette mission est l’INFORMATION. Lors de ces missions nous consacrons un partie du temps à visiter les centres de Santé des villages alentours afin de faire connaitre la mission auprès du personnel médical et paramédical mais aussi des populations. 
L’objectif principal est la FORMATION du personnel médical et paramédical local. Durant les missions, une grande partie de notre temps est consacré à la consultation (100 consultations en moyenne/ mission) où nous sommes accompagnés d’un attaché de santé qui participe à la consultation et ainsi se forme au diagnostic et à la prise en charge de ces patients.
Le reste du temps est consacré aux interventions chirurgicales réalisées avec un chirurgien local afin de le former à ces chirurgies. ( 11 enfants opérés lors de la précédente mission ). Le but étant, à long terme, que celui-ci soit complètement autonome pour la prise en charge de ces patients.
Un autre des objectifs de notre mission sera de pouvoir faire de la PREVENTION. En effet si certaines de ces pathologies ( spina bifida ) se rencontrent moins, ou à moindre degré, dans les pays développés, c’est qu’il existe un moyen de prévention simple : L’acide folique . Celui si peut être ajouté à la farine, qui pourra être donné, en priorité, aux jeunes femmes en âge de procréer.
Le problème majeur de ces familles est la prise en charge financière du traitement de leur enfant. Une intervention pour une hydrocéphalie peut être réalisée seulement à OUAGADOUGOU et coûte en moyenne 400000 FCFA soit un peu plus de 500 Euros. Ce qui représente le salaire annuel moyen d’une famille burkinabé. C’est donc le prix d’une vie qu’ils ne peuvent pas s’offrir… C’est pourquoi notre association prend en charge intégralement l’intervention (consultation, bilan pré opératoire, examens d’imagerie, intervention, matériel, hospitalisation, médicaments).

Mission nov 2015-
Merci à “enfants du monde” de nous avoir fait confiance  et de nous avoir ouvert leur porte pour nos missions de neurochirurgie .
Ce nouveau pôle permet essentiellement de soulager les enfants  atteint d’hydrocéphalie, de spina bifida, de meningoceles et de pathologies tumorales.
30 oct 2015 nous atterrissons à Ouaga. Malgré les événements récents, la ville semble calme.
Le lendemain nous devons rejoindre Ouahigouya mais sommes retadés par le peloton du “tour du Faso” !
Samedi après midi Benoit attaque la consultation au CHR avec notre ami chirurgien Mamoudou Sawadogo
Dimanche repos et lundi consultation malgré le report du jour férié.
Mardi  et mercredi deux patients sont opérés  avec l’aide de Salam  Ouedraogo chirurgien au CHR qui en profitera pour apprendre à réaliser certains gestes de neurochirurgie.
L’enseignement et le partage des connaissances est pour nous une des dimention essentielle de ces missions neurochirurgicales.
Jeudi 4 enfants sont opérés au Centre Persis (deux hydrocephalies, un meningocele et une tumeur lombaire). Dès lundi, il ont tous pu rentrer “au village” avec leur maman au sourire retrouvé.
Vendredi opération d’un tout petit au CHR.
En tout  91 patients ont étés vus en consultation.
Absetou est venue “présenter” la moto à trois roues spécialement concue pour soulager son handicap que nous avons financée et Aminata à aussi pu s’offrir une IRM qui malheureusement ne lui apporte pas beaucoup d’espoir de guerison.
Nous espérons à travers cette aide finacière améliorer le quotidien de ces deux jeunes maman ainsi  bien surque celui de leurs enfants en bas âge.
Enfin, nous venons de commander un dizaine de valves  pour préparer la prochaine mission.